Subscribe:

Labels

Divers ( 189 ) Ecouter ( 6604 ) Lire ( 64 ) Surf ( 510 ) Vivre ( 103 ) Voir ( 102 ) Wango Tango by Zégut ( 96 )

jeudi 30 août 2007

Les Rita Mitsouko : nouvel E.P.



Après le succès de leur dernier opus Variety sorti il y a quelques mois, Les Rita Mitsouko reviennent avec un mini album de 6 titres, dont quatre inédits. Intitulé The eye, il sera commercialisé le 24 septembre prochain et comprendra les morceaux suivants :

01. White falcon
02. The eye
03. Eleganto
04. Got and egg
05. Terminal beauté
06. Ding dang dong (rolling on the floor)

Toujours le 24 septembre, le duo ressortira également trois anciens albums épuisés : Système D, Cool frénésie et La Femme Trombone. Une bonne occasion de compléter sa collection !

Par ailleurs, une tournée est programmée pour les Rita Mitsouko, qui chanteront en Angleterre et en Belgique à la mi-octobre avant d'investir l'Olympia de Paris le 13 novembre. Le duo partira ensuite en Suisse pour 4 jours, en Allemagne pour un concert, avant de chanter au Zénith de Lille le 24 novembre. D'autres dates françaises seront communiquées prochainement.

Plus d’infos sur leur site officiel :
http://www.ritamitsouko.com/.

Hard-Fi : Suburban Knights, le clip



P’t’être que c’est mieux avec les images… Cliquez ICI pour regarder la vidéo de Suburban Knights, le premier single extrait du nouvel album d’Hard-Fi.

A noter que le groupe sera l’invité de l’émission L’album de la semaine sur Canal + du lundi 10 au vendredi 14 septembre (en clair à 18h10).

Hard-Fi : nouvel album (économisez votre argent)



Deux ans après Stars of CCTV, Hard-Fi, le groupe de rock anglais mené par Richard Archer, revient avec un nouvel et deuxième album studio, Once upon a time in the west, disponible dès lundi 3 septembre prochain.

Voici la liste des onze morceaux le composant :

01. Suburban knights
02. I shall overcome
03. Tonight
04. Watch me fall apart
05. I close my eyes
06. Television
07. Help me please
08. Can't get along
09. We need love
10. Little angel
11. The king

Les membres de Hard-Fi veulent se distinguer des autres groupes de rock actuels en ne choisissant pas de design pour la pochette de leur deuxième opus. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, celle-ci est un fond jaune avec simplement en toutes lettres le titre de l'album et l'indication « NO COVERT ART » en bien grand, impossible de passer à côté sans le remarquer.

Il en est de même pour le premier single qui en est extrait, Suburban knights : un fond noir avec la mention « EXPENSIVE BLACK AND WHITE PHOTO OF BAND NOT AVAILABLE » écrite en jaune.

Une démarche plutôt originale, mais qu’ils auraient peut-être dû appliquer à leur nouvelles compositions : autant celles de leur premier album s’écoutaient avec plaisir, autant celles de Once upon a time in the west sont d’un ennui terrible, ce qui, en langage marketing, se traduit par « album plus mature », « compos plus travaillées », « production plus léchée ».

Faites vous dès aujourd’hui votre propre avis en écoutant l’intégralité de ce nouvel album sur la page MySpace du groupe :
http://www.myspace.com/hardfi.

Et si malgré tout cet album vous plaît, que vous vous souhaitez en savoir plus, visitez alors le site officiel d’Hard-Fi :
http://www.hard-fi.com/.

Quant à moi, j’attendrai leur troisième production studio…

mardi 28 août 2007

Control : la B.O.F.



Je vous en avais déjà parlé en mai dernier sur ce blog : Control, le film d’Anton Corbijn sur vie torturée du chanteur Ian Curtis, leader de Joy Division, qui s’est pendu à 23 ans le 17 mai 1980, sortira le 26 septembre prochain dans les salles obscures hexagonales.

A cette même date sera disponible la Bande Originale du Film sur laquelle on retrouvera une reprise de Joy Division par The Killers, des titres instrumentaux de New Order spécialement composés pour cette B.O.F., ainsi que des classiques de Bowie, Roxy Music et Kraftwerk.

Voici la liste complète des morceaux la composant :

New Order - Exit
The Velvet Underground - What goes on
The Killers - Shadowplay
Buzzcocks - Boredom (en concert)
Joy Division - Dead souls
Supersister - She was naked
Iggy Pop - Sister midnight
Joy Division - Love will tear us apart
Sex Pistols - Problems (en concert)
New Order - Hypnosis
David Bowie - Drive-in saturday
John Cooper Clarke - Evidently chickentown
Roxy Music - 2HB
Joy Division - Transmission (version des acteurs du film)
Kraftwerk - Autobahn
Joy Division - Atmosphere
David Bowie - Warszawa
New Order - Get out

Pour voir la bande-annonce du film en haute définition*, cliquez sur ce lien :
http://www.allocine.fr/video/player.html?cmedia=18740309&cfilm=94896&hd=1.


*configuration recommandée : connexion ADSL 2 mégas, processeur à 1 Ghz, Adobe Flash Player version 9.0.28.0 minimum

Surfer la nuit (2/2)



Présentation de l’éditeur


L'Australie, ses plages de dunes tout au sud de Melbourne.

Face à l'océan, à ses vagues énormes venues de l'Antarctique, Jake ne vit que pour l'instant où sa planche vacille, se cabre puis se calme. L'instant où son corps s'ouvre à la mer.

Hannah est là pour ça elle aussi : elle a quitté Melbourne et l'université pour apprendre à surfer, pour découvrir la violence du courant et le danger si difficile à maîtriser.

Leur histoire d'amour sera éphémère ; muré dans ses silences, Jake n'a qu'un désir : surfer la nuit. Chevaucher une vague gigantesque, s'enfoncer dans l'obscurité...

Surfer la nuit décrit un univers de solitudes et d'errances, de personnages échoués dans des paysages sublimes et lancinants. Gouffre ou matrice, l'océan s'ouvre et se referme, effrayant, monstrueux, et cette vision donne au surf une dimension métaphysique, bien loin de toute imagerie californienne.


Biographie de l’auteur


Née en 1963 à Melbourne, Fiona Capp a enseigné la fiction romanesque et le journalisme. Elle signe régulièrement des critiques de livres dans le grand journal de Melbourne The Age. Chez Actes Sud, elle a publié Le Crépuscule de la raison (2000) et Ce sentiment océanique (2005).


Surfer la nuit (titre original : Night surfing – Editeur original : Allen & Unwin Pty Ltd), roman de Fiona Capp, traduit de l’anglais par Marc de Gouvenain, disponible aux Editions Actes Sud.

lundi 27 août 2007

Surfer la nuit (1/2)



Paru en 1996 en Australie, un an plus tard en France, Surfer la nuit est le premier roman de Fiona Capp, Australienne d’une quarantaine d’années, un livre qui n’a rien d’une balade aseptisée entre crème à bronzer et feu de camp sur le sable.

Surfer la nuit nous parle d’Hannah, étudiante à Melbourne, attirée par le surf qu’elle veut apprendre, et qui durant ses vacances trouve un petit boulot de serveuse au sud de cette ville, dans un endroit où le temps semble stoppé, près des baies fréquentées par les surfeurs, là où les dunes s’émiettent dans un Pacifique qui roule des épaules et pousse vers le rivage dans un sillage musclé des gaillards en combinaison de Néoprène.

Ces jeunes types du coin, qui ne parviennent pas à rejoindre l’université et bossent dans les villas des touristes, ne sont pas des athlètes photogéniques, soucieux de compétition et de frime, mais des Australiens silencieux pour qui comptent, plus que l’amour d’une femme, l’attirance de la mer, l’attente de la vague guettée qui porte et entraîne à une vitesse démente vers un ailleurs. La houle longue et les vagues monstrueuses venues de loin leur servent de terrains de jeux. Leurs cheveux affichent un blond délavé par le soleil et les embruns. Devant une bière au bar de la plage, ils fument des pétards, parlent de surf, de glisse, de brises, de courants marins, un peu de filles, peu de voitures et encore de surf.

Hannah envie leur aisance, qu’elle voudrait acquérir. Elle sent bien que le surf est aussi une attitude devant la vie. Elle tombe amoureuse de Jake, le plus fortiche des surfeurs locaux, qui la nuit ne rêve que de chevaucher des montagnes liquides pour y découvrir ce qui n’apparaît pas sous le soleil étincelant.

Alors Jake attend. Il sait que les nuits de pleine lune, l’océan lâche ses monstres. Instants magiques que cet accouplement entre le raz-de-marée, l’homme et sa planche. Danger extrême aussi, car l’obscurité camoufle l’énorme masse d’eau. Impossible alors d’anticiper, d’éviter la crête d’écume qui balaye tout, le corps seul peut sentir, respirer le mouvement de l’eau et sauver le surfeur. Par son amour, hannah tentera de détourner Jake de l’ultime glissade. Evidemment, son projet tombera à l’eau et elle échouera ; le surf est une discipline solitaire.

Enfants perdus, échoués sur les rives d’un continent trop grand pour eux, les kids de Fiona Capp n’ont d’autres solutions que de fuir vers le large. Leurs marges sont liquides. Les gosses de riches, eux, intègrent le club des sauveteurs et chassent les surfeurs des plages touristiques. Hannah, dont les professeurs disent qu’elle a les pieds sur terre, sait l’instabilité du monde et « le mouvement permanent comme celui du sable qui file entre les orteils ». Jake, dont le père venu d’Angleterre tente de se reconstituer une vie brisée, un univers de chagrin en glanant sur la grève les bois flottés et autres coquillages, trucs et machins divers que l’océan dépose à chaque marée, Jake sait que « d’autres mondes existent », mais qu’il faut « traverser le fleuve ». Alors Jake devra affronter « la vague noire (…), celle qui arrache au ciel le soleil, les étoiles et la lune et transforme la nuit en encre. Elle est plus que de l’eau, elle contient un univers entier ». Seule cette initiation, rite quasi préhistorique, baptême païen de sel et d’écume, lui ouvrira les portes d’un chemin à venir.

Surfer la nuit est un roman où certains passages reviennent comme des vagues. Les personnages sont hantés, même leurs rêves appartiennent à l’océan. Ce livre est un hymne à l’océan. N’hésitez pas à y plonger, vous ne pourrez que l’apprécier.


Surfer la nuit, roman de Fiona Capp, disponible aux Editions Actes Sud en format broché dans la collection Romans Nouvelles Récits (206 pages) et en format poche dans la collection Babel (206 pages).

Le nouveau projet de Melissa Auf Der Maur



Melissa Auf Der Maur, l’ex-bassiste des formations Smashing Pumpkins et Hole, a annoncé qu'elle avait complété son deuxième album solo, un opus intitulé Out of our minds. La Canadienne de Montréal aimerait que celui-ci soit accompagné d’un court-métrage et d’une bande dessinée sur le thème des Vikings, l’ensemble devant paraître sous les initiales de ses prénom et nom : MADM (prononcez « Madame »).

Auf der Maur n'a plus de contrat avec Capitol et cherche un nouvel éditeur pour lancer l'ensemble de son projet multidisciplinaire. Elle a même participé à Comic Con International, l’un des plus grands rassemblements de passionnés de bandes dessinées, et plus précisément de comic-books, afin de trouver un partenaire.

L'album a été produit par Melissa Auf Der Maur en collaboration avec Jordan Zadorozny et Chris Goss lors de sessions d'enregistrements séparés. On peut y noter la participation de Ryan Adams, de Vince Nudo (Priestess) et de Steve Durand (ex-Tinker).

Le court-métrage de trente minutes offre une trame sonore distincte composée par Auf Der Maur. Il s'agit d'une collaboration avec le réalisateur Tony Stone qui vient de présenter le film Severed ways: the norse discovery of America au Festival du film de Los Angeles.

La bande dessinée est une collaboration avec Kevin McCleod.

Auf Der Maur voit Out of our minds comme un projet continu auquel elle pourra ajouter de nouveaux éléments. Un bref aperçu de ce dernier est disponible sur le site
http://www.xmadmx.com/.

dimanche 26 août 2007

The Cure reporte sa tournée nord-américaine



Robert Smith, Simon Gallup, Jason Cooper et Porl Thompson viennent d’annoncer sur le site officiel de The Cure que les dates des concerts de cet automne en Amérique du Nord sont toutes reportées en avril/mai 2008. Les billets déjà vendus de ces spectacles restent valables pour les nouvelles dates qui seront annoncées très prochainement.

Seuls leurs prestations aux San Francisco Download Festival (6 octobre), MTV Latin America Awards (18 octobre) et leurs trois shows -tous complets- au Sports Palace de Mexico City (20, 21 et 22 octobre) sont maintenus, les Cure précisant qu’à ces dernières dates leur nouvel album sera en boîte et qu’ils y interprèteront au moins trois nouveaux morceaux chaque soir.

« Le calendrier établi ne nous donnait que quelques semaines pour terminer notre nouveau double album avant que nous repartions sur la route, et cela ne nous laissait pas assez de temps pour compléter ce projet à notre entière satisfaction. Nous voulons également créer un nouveau spectacle pour la tournée nord-américaine et incorporer de nouvelles chansons (…) et nous avons besoin de temps pour le faire », ont dit les membres du groupe dans leur communiqué.

C’est la première fois en près de trente ans de carrière que The Cure annonce un tel report. Et même si le groupe promet que « les concerts du printemps 2008 seront bien meilleurs que ceux de l’automne 2007 auraient dû l’être », cela n’empêche pas leurs fans d’être au mieux déçus, au pire très en colère.

Logiquement, la tournée européenne se voit elle aussi décalée, sans doute à la fin du printemps prochain, voire à l’été 2008, et peut-être même à l’automne de l’année prochaine ; à présent, ce ne serait plus étonnant…

Quant à la sortie du fameux nouveau double album (initialement prévue en octobre 2006, d’abord reportée à mai 2007, puis à octobre 2007), autant ne plus la prévoir cette année…

Seule bonne nouvelle : suite au nombre énorme de réactions de fans désappointés sur le site officiel, Robert Smith vient d’annoncer qu’il mettra en ligne ces prochains jours un nouveau titre des Cure. C’est déjà ça…

Allez, soyons positifs en nous disant que cette attitude est très rock 'n' roll et qu'elle annonce un putain de bon album, non ?



Radiohead décale son album à 2008



Bien que son enregistrement soit terminé, le septième album des Anglais de Radiohead, prévu pour 2007, a été décalé à 2008. Les admirateurs du groupe devront donc encore patienter un peu.

L'album qui succédera à Hail to the thief, paru en 2003, ne sortira que l’année prochaine. Son enregistrement est pourtant terminé depuis juillet, mais les musiciens préfèrent annoncer quel sera leur nouveau label avant d'entamer la promotion de ce nouvel opus. Ils sont actuellement à la recherche d'une maison de disques qui assurera la commercialisation et la promotion de leur album. Ce dernier a été produit par Nigel Godrich, qui a déjà réalisé de nombreux albums de Radiohead, mais a également travaillé avec Natalie Imbruglia, Charlotte Gainsbourg, Travis ou encore Air.

mercredi 22 août 2007

R.E.M. live



Même si certains de leurs concerts avaient déjà fait l’objet de films disponibles en DVD comme Tourfilm en 1990, Road movie en 1996 ou Perfect square en 2004, jamais en 27 ans de carrière R.E.M. n’avait encore sorti à la fois CD + DVD live.

Et bien, ce sera chose faite le 16 octobre prochain avec un ensemble de deux CD et d’un DVD simplement intitulé R.E.M. live, résumant le concert que le groupe a donné le 27 février 2005 au Point Theatre de Dublin durant leur tournée Around the sun en 116 dates à travers 33 pays.

Le DVD a été réalisé par Blue Leach (il a déjà collaboré, entre autres, avec Depeche Mode ou Snow Patrol).

Parmi les titres qui figureront sur ces CD/DVD, il y en aura notamment six extraits de l'album Around the sun, mais aussi des succès comme Losing my religion, Everybody hurts, What's the frequency, Kenneth?, Orange crush, The one I love, ainsi que des morceaux rarement joués en concert comme I took your name (de l'album Monster - 1994) et (Don't go back to) Rockville (de l'album Reckoning - 1984), et surtout un inédit, I'm gonna DJ, qui n'a jamais été commercialisé à ce jour.

Voici la liste des 22 chansons que vous pourrez retrouver sur cet ensemble CD/DVD :

I took your name
So fast, so numb
Boy in the well
Cuyahoga
Everybody hurts
Electron blue
Bad day
The ascent of man
Great beyond
Leaving New York
Orange crush
I wanted to be wrong
Final straw
Imitation of life
The one I love
Walk unafraid
Losing my religion
What's the frequency, Kenneth?
Drive
(Don't go back to) Rockville
I'm gonna DJ
Man on the moon

Histoire de patienter jusqu’à leur sortie, cliquez ICI pour avoir un apercu de ce que seront ces CD/DVD.

A noter enfin que le groupe est actuellement en studio avec le producteur Jacknife Lee pour enregistrer un nouvel album prévu pour la mi-2008.

Plus d’infos sur le site officiel de R.E.M. :
http://www.remhq.com/.

lundi 20 août 2007

Dashboard Confessional : vindicated



En attendant octobre la sortie du nouvel album de Dashboard Confessional, découvrez ou redécouvrez Vindicated, un de leur grand hit aux Etats-Unis qui est d’abord apparu sur la bande originale du film Spiderman 2 en 2004 avant de figurer en bonus caché de Dusk and summer, leur dernier album en date de 2006.

Dashboard Confessional : nouvel album



Le cinquième et prochain album studio de Chris Carrabba sous le nom de Dashboard Confessional sera de nature acoustique, retour aux sources des premiers albums. Ce nouveau disque, qui s’appellera The shade of poison trees, a été enregistré en dix jours en Floride avec le réalisateur-producteur Don Gilmore (Pearl Jam, Linkin Park, etc.) et sera disponible le 2 octobre prochain.

Parmi les titres qui le composeront figurera la chanson Thick as thieves, que vous pouvez écouter sur la page MySpace du groupe en cliquant ICI. Dusk and summer, le dernier album, était paru en juin 2006.

Si pour vous Dashboard Confessional n’évoque pas grand-chose, sachez que ce groupe américain ne devait être qu’un side-project du chanteur-guitariste-auteur-compositeur Chris Carrabba (alors membre de Further Seems Forever qu’il quittera après leur premier album), avant de très rapidement devenir son unique projet musical. Depuis le commencement en 1999, le succès de Dashboard Confessional ne cesse de s’amplifier aux Etats-Unis et sa notoriété de grandir. Tout le contraire de la France où peu de personnes ont entendu parler de ce groupe qui le mériterait pourtant, la frilosité des radios et télés musicales ultra-formatées de ce pays ayant encore fait des siennes…

Plus d’infos sur le site officiel de DC :
http://www.dashboardconfessional.com/.

L'objet du désir mégalithique



Voici le plus haut menhir d'Europe continentale, plus de 7 mètres de haut, et ce n'est pas en Bretagne qu'il se trouve, mais en Allemagne.

Suite du voyage



Finies les vacances ! Me croiriez-vous si je vous disais que je les ai passées sous un soleil torride et une chaleur ardente ? P’t’être pas… Et vous auriez bien raison ! Quoi qu’il en soit, je suis bien content de vous retrouver sur ce blog, autant ressourcé –je l’espère- que je le suis (ne pas l’être après plus de six semaines aurait été un comble !).

Petit rappel pour celles et ceux qui débarqueraient d’une autre galaxie : amis Martiens, Pop Rock Station by Zégut, c’est désormais du lundi au jeudi de 22h00 à midnight, toujours sur RTL2 (on va dire que c’est plus intense ainsi…). Quant à ce blog, c’est au moins trois mises à jour par semaine sur l’actualité musicale, celle du surf, des coups de cœur cinématographiques et littéraires, et parfois quelques sujets divers abordés, le tout dans un joyeux brassage labyrinthique à l’esprit surf.

Embarquement immédiat à destination fantôme, scaphandre correct exigé.

jeudi 16 août 2007

Bêêêêêêêêêê !!!




Plutôt figés ces moutons, non ?!! (mon dernier week-end de vacances avant la reprise du boulot... Et surtout de l'activité progressivement plus régulière de ce blog !)

Le meilleur de Miossec



Après six albums studio, tous disques d’or et vendus à plus de 150 000 exemplaires chacun), Miossec sortira le 17 septembre prochain son premier best of intitulé Brest of (tout ça pour ça), en référence à la ville d’origine du chanteur breton. Il sera composé d’une sélection de ses vingt meilleurs titres, certains dans leur version originale, d’autres ré-enregistrées ou inédites.

Un tirage limité de ce best of se distinguera de la version simple par un DVD bonus l’accompagnant. Voici le contenu de ces CD et DVD :


CD :

01. NON, NON, NON (Original - Boire)
02. LA FIDELITE (version 2007 - Baiser)
03. LA FACTURE D'ELECTRICITE (Original - L'Etreinte)
04. JE M'EN VAIS (Version single - 1964)
05. LES BIERES (Original - A Prendre)
06. BRULE (Original - Brûle)
07. QUE DEVIENT TON POING (version 2007 - Boire)
08. RECOUVRANCE (Original - Boire)
09. BREST (Original - 1964)
10. 30 ANS (Original - L'Etreinte)
11. ROSE (Original - 1964)
12. LA GUERRE (version 2004 - Baiser)
13. REGARDE UN PEU LA FRANCE (Remix single 1996 - Boire)
14. LE DEFROQUE (Version single - Brûle)
15. LA MELANCOLIE (Original - L'Etreinte)
16. MADAME (Version single - 1964)
17. MAMAN (Original - L'Etreinte)
18. TONNERRE (Version single - Brûle)
19. EVOLUER EN 3ème DIVISION (Original - Boire)
20. NON, NON, NON (version 2007 - Boire)

DVD :

1 - Concert enregistré le 11 mai 2004 au Splendid à Lille.
Réalisation : Christian Guyonnet et Brian Schmitt. (60').

2 - 8 vidéos clips (Non Non Non / Regarde un peu la France / La fidélité / Brûle / Je m'en vais / Brest / La facture d'électricité / La mélancolie).

3 - Coiffure et création, un documentaire de Aurélie Du Boys sur la pré-production et les coulisses des concerts de novembre et décembre 2006 (11').

4 - Interview réalisée en 1998 par Serge Bergli à l'hôtel Royal Fromentin à Paris pour la sortie de l'album A prendre. Journaliste : Arnaud Viviant (30').


A noter qu’après une tournée de près d’un an, Miossec reprendra la route pour quelques nouveaux concerts du 19 octobre au 5 novembre. Il chantera notamment à Lausanne, Toulouse, Avignon, Lille, Annecy, Metz et Rennes. Il se produira également à l'Olympia (Paris) le 30 octobre. Plus d’infos sur son site officiel :
http://www.christophemiossec.com/.

Miossec en quarantaine



Actualité riche pour celui qui a asséné à la chanson française une claque comme elle n'en avait pas connu depuis Serge Gainsbourg, puisque c’est vendredi 24 août prochain que paraîtra chez Flammarion En quarantaine, un livre de 300 pages où Christophe Miossec et son entourage sont interviewés par le journaliste Vincent Brunner et qui retrace le parcours atypique du Brestois, sans doute l’un des auteurs les plus marquants et importants d’aujourd’hui (Louise Attaque, Cali, Joseph d’Anvers et la nouvelle garde du rock français reconnaissent son influence).

À la première personne, Miossec raconte comment, après avoir enchaîné les boulots alimentaires, travaillé à Ouest France ou TF1, il a tout plaqué pour enregistrer ses premières chansons. Maintenant assagi, il laisse libre cours à son amour de la littérature et à son goût pour les mots coups de poing. Grâce à ses textes crus sur la vie de couple, il a rapidement conquis un public de fidèles, qui s'est identifié à son univers drôle et grave. Avec ses concerts assez rock'n'roll, lui qui avoue avoir fait sa crise d'adolescence à la trentaine s'est aussi bâti une réputation de chanteur imprévisible. Des témoignages exclusifs (Alain Bashung, Jane Birkin, Juliette Gréco, Louise Attaque, Yann Tiersen…) complètent les propos de ce grand timide qui se fait violence.
A visiter : le blog de Vincent Brunner consacré à la genèse de ce livre, http://enquarantaine.blogspot.com/.

Décès à 57 ans du créateur du mythique label Factory Records



Tony Wilson, l’âme de la « Madchester », est mort vendredi dernier. En 1976, alors jeune journaliste à Granada TV et présentateur de l’émission musicale So it goes, il offrira aux Sex Pistols leur première apparition télé et annonce la scène punk en présentant The Clash, The Stranglers, Siouxsie and The Banshees. Vitrine du meilleur de la scène anglaise, cette émission fait saliver un petit groupe caverneux dont le chanteur, un dénommé Ian Curtis, alpague un soir Tony Wilson. Piqué au vif, le journaliste fonde le Factory Club à Manchester en 1978, où Curtis et Joy Division ouvrent le bal un mois plus tard. Le night-club mue rapidement en un label où se côtoient The Durutti Column ou A Certain Ratio. Tony Wilson recrute d’anciens camarades de classe dont le graphiste Peter Saville et Rob Gretton, manager de Joy Division. «Tous nos musiciens avaient le droit de dégager, ce qui, je pense, était un contrat merveilleux», riait Wilson. C’est comme ça que Factory Records perd les Orchestral Manoeuvres in the Dark, capturé par Virgin.

Flairant l’arrivée de la techno, Factory crée le club The Hacienda en 1982, qui fermera en 1997, cartonne avec Blue Monday de New Order, et lance les Happy Mondays. C’est l’époque de «Madchester» où règne son roi, Tony Wilson. Sa gestion anarchique noie Factory sous les dettes en 1991. «J’ai l’habitude de dire que certaines personnes font de l’argent et d’autres font l’Histoire. Ce qui est très drôle jusqu’à ce que tu découvres que tu ne peux plus te maintenir en vie», admet Wilson. Le producteur réofficie alors sur Granada TV et la BBC Manchester Radio.

Tony Wilson a accédé au statut d’icône en ayant redynamisé un Manchester miné par le déclin industriel, et en jetant à la face du monde les plus beaux hymnes d’une génération désabusée.

Si vous souhaitez vous remémorer ou en apprendre plus sur la Factory, sachez qu’il existe un film relatant, à la manière d’un faux documentaire, la vie de Tony Wilson. Il est sorti en 2002, s'appelle 24 hour party people, a été réalisé par Michael Winterbottom et est disponible en DVD. Je ne saurai que trop vous conseiller de le louer ou de l’acheter. Et si vous aimez l’humour très british, vous serez servi ! En attendant le 26 septembre prochain la sortie au cinéma de Control d’Anton Corbijn, film sur la vie torturée du chanteur Ian Curtis, leader de Joy Division.

Site officiel de 24 hour party people :
http://www.24hourpartypeople-themovie.com/.

mardi 14 août 2007

Sympathy for the Devil




C'est lundi que tout recommencera : le boulot bien sûr, mais aussi l'activité plus régulière de ce blog (le tout progressivement... Cool !). C'est fou comme six semaines de vacances passent vite ! C'est d'ailleurs ces derniers jours de vacances que je l'ai rencontré... Pleased to meet you, hope you guess my name, oh yeah ! Ouh ! Ouh !

Donavon Frankenreiter : nouvel album



Donavon Frankenreiter, qui a donné fin juillet dernier, devant plus de 3000 personnes sur la Place des Landais à Hossegor, son dernier concert de sa tournée des festivals d’été européens, vient de sortir un E.P. intitulé Recycled Recipes et composé de six reprises, en version acoustique, de chansons qui l’ont toujours inspiré tout au long de sa carrière musicale.

Pour l’anecdote, ces six titres ont été enregistrés dans la cuisine de son guitariste Matt Grundy ! Les voici :

01. Wondering where the lions are (original : Bruce Cockburn)
02. Theologians (original : Wilco)
03. Such a night (original : Johnnie Ray)
04. Fortunate son (original : Creedence Clearwater revival)
05. It makes no difference (original : The Band)
06. Don't think twice, its alright (original : Bob Dylan)

Après encore quelques dates américaines qui viendront clore sa tournée estivale, Donavon et ses musiciens entreront ensuite un studio pour préparer leur troisième « vrai » album studio dont la sortie est prévue au début de l’été 2008.

Plus d’infos sur le site officiel du surfeur chanteur :
http://www.donavonf.com/ (ainsi que sur sa page Myspace : http://myspace.com/donavonfrankenreiter).

Ben Harper : nouvel album



Je viens de m’apercevoir que je ne vous avais pas encore parlé du nouvel album de Ben Harper et de ses Innocent Criminals. Je vais immédiatement réparer cet oubli, sans doute dû aux trop fortes chaleurs de cet été torride :-) , en vous précisant qu’il sortira le 27 août prochain, qu’il s’appellera Lifeline, qu’il a majoritairement été composé par Ben Harper et ses musiciens durant leur dernière tournée et qu’il a entièrement été enregistré et mixé à Paris en sept jours seulement, plus précisément au studio Gang.

A propos de l’enregistrement, il l’a entièrement été avec du matériel 100% « vintage » analogique ce qui lui donne un son très sixties, façon Stax, Atlantic ou Motown, Ben Harper ayant voulu lui donner un côté « soul music », mais version moderne. Il n’y a eu qu’une ou deux prise pour chaque morceau. Résultat : impressionnant, comme d’habitude, un mélange de chansons entraînantes telles que Put It on Me ou Say You Will et de ballades plus douces, à l’image de Fool for a Lonesome Train ou Youger than today.

Voici d’ailleurs les onze titres qui le composent :

01. Fight outta you
02. In the colours
03. Fool for a lonesome train
04. Needed you tonight
05. Having wings
06. Say you will
07. Younger than today
08. Put it on me
09. Heart of matters
10. Paris sunrise #7
11. Lifeline


Dès ce samedi, Ben Harper & The Innocent Criminals débuteront par les Etats-Unis une tournée mondiale qui sera plus acoustique que les précédentes, qui passera par des lieux moins connus et des salles plus petites et où ils y interpréteront des morceaux peu ou pas joués habituellement sur scène, et sans doute des nouvelles reprises très attendues.

Plus d’infos sur les sites officiels de Ben Harper :
-
http://www.ben-harper.com/ (en français)
-
http://www.benharper.net/lifeline/ (en anglais)

Ben Harper : les clips des nouveaux singles



Deux singles sont déjà extraits de Lifeline, le nouvel album de Ben Harper à paraître lundi 27 août 2007 : Figh outta you pour l’Europe et In the colors pour les Etats-Unis.

Vous souhaitez regarder les clips de ces singles ? Cliquez sur leur titre, tout simplement !

mercredi 1 août 2007

Siouxsie en solo



Siouxsie, sans ses Banshees, ni ses Creatures, sort enfin de sa retraite et publiera le 10 septembre prochain son premier album solo, intitulé Mantaray, produit par Steve Evans et Charlie Jones.

Voici la liste des titres qui le composeront :

Into a swan
About to happen
Here comes that day
Loveless
If it doesn't kill you
One mile below
Drone zone
Sea of tranquillity
They follow you
Heaven and alchemy

Son porte-parole parle de « rythmes industriels, de glam moderne et de son expansif ».

Into a swan, le premier single à en être extrait, débutera sa diffusion radio d’ici une quinzaine de jours et sera disponible à la vente dès le 27 août sous plusieurs formats (téléchargement, CD single et maxi CD), chacun d’entre eux accompagné de titres bonus exclusifs.

Une tournée sera également bientôt annoncée.

Plus d’infos sur le site officiel de Siouxsie :
http://siouxsie.trinitystreetdirect.com/,

Ou sur le microsite du nouvel album :
http://www.siouxsiemantaray.com/siouxsie.htm.

Siouxsie : Into A Swan, le clip



Pour regarder le clip d’Into a swan, premier single extrait du premier album solo de Siouxsie Sioux à paraître le mois prochain, cliquez ICI.

Le cygne –noir– n’est pas mort.

Carlos Dengler d'Interpol : revendeur de drogue ?



Alors qu’avec son groupe il vient d’entamer une tournée mondiale qui passera par la France en novembre prochain (le 11 au Transbordeur de Lyon, le 21 au Zénith de Paris et le 26 à l’Aéronef de Lille), Carlos Dengler, le bassiste d’Interpol, a été aperçu en plein tournage d’un film à Chicago. Acteur pour la première fois, mais aussi producteur, il jouait le rôle d’un dealer de drogue. Pour le moment, le long-métrage est intitulé My friends told me about you.

Le musicien n’en est pas à ses débuts dans le cinéma : il a déjà participé à l’écriture et l’orchestration de la musique des films Le diable s’habille en Prada et L’âge de glace 2, ainsi que de la série télévisée Deadwood.

Il a également écrit et produit un court-métrage, Golgotha, réalisé par son ami acteur Daniel Ryan, que vous pouvez regarder en cliquant ICI.

Menace sur les plages françaises



Une plage française sur 5 serait « déclassée », et 33 d’entre elles interdites au public, si l’on appliquait –en l’état- les normes environnementales européennes prévues pour 2015, selon une étude publiée par Surfrider Foundation Europe. Créée en 1990 à l’initiative de surfeurs, dont Tom Curren (triple champion du monde), l’association milite contre la pollution des océans et pour une meilleure information du public sur la qualité des eaux et les menaces pour l’avenir.

Cette association a étudié dans le détail les conséquences d’une application immédiate d’une nouvelle directive européenne sur les eaux de baignade, qui comporte des normes plus strictes, adoptées en août 2006 et applicables en 2015. Selon cette étude qui a porté sur 1501 plages du littoral hexagonal et de l’outre-mer français, les plages classées « bonnes » ne seraient plus que 215 avec ces normes, au lieu de 439 actuellement. De facto, le nombre des plages à « interdire » s’élèverait à 33, au lieu de 7 aujourd’hui.

Les départements les plus menacés par les « déclassements » de leurs plages –dans l’hypothèse où aucune mesure ne serait prise d’ici 2015- sont les Bouches-du-Rhône (29 plages sur 50), le Calvados (24 plages sur 39), la Seine-Maritime (10 plages sur 23), le Nord (3 plages sur 9), et les Côtes d’Armor (28 plages sur 111).

« La prise en compte des résultats d’analyse des quatre années précédentes a eu tendance à tirer vers le bas certaines plages » a prévenu Surfrider en adressant des courriers d’alerte à toutes les communes littorales françaises.

Face à l’urgence écologique, Surfrider Foundation a également mis en place une stratégie sur 5 ans visant à sauvegarder le milieu littoral, les loisirs, la santé, faire évoluer les comportements, et donner les moyens de prévenir et agir localement.

Pour plus d’informations sur ce plan stratégique et sur le rapport des 1501 plages du littoral français, cliquez ICI.

Plus que 8 ans pour prendre les mesures qui s’imposent, et 8 années, cela passe vite…

Ce n'est qu'un rêve...



Si seulement la mer pouvait se défendre… Cliquez ICI.

Le poids de l'amitié



Puisque l’été s’est enfin installé sur toute la France, voici un article typiquement de saison, un de ceux qu'on peut tranquillement lire sur la plage, publié ces derniers jours un peu partout dans la presse internationale, et qui vous aidera à mieux choisir vos amis. ;-)


On savait la sédentarité et l’excès de nourriture en partie responsables de l’obésité. Des chercheurs américains viennent de pointer un nouveau facteur : le lien social. Selon une étude publiée mercredi par le New England Journal of Medicine (NEJM), une personne qui a un ami obèse a 57% de risques en plus de le devenir à son tour. Le risque s'élève à 70 % s'il s'agit d'un ami de même sexe et à 171 % s’il s’agit d’un meilleur ami ! Les frères et soeurs ont un risque accru de 40 % et le conjoint de 37 %.

«Changement de norme»

Pour arriver à leurs conclusions, James Fowler de l'Université de Harvard et Nicholas Christakis de l'Université de Californie à San Diego ont étudié un réseau de 12.067 amis et parents entre 1971 et 2003, vérifiant leur poids durant ces 32 ans. Le phénomène de contagion observé expliquerait en partie pourquoi l’obésité s’est propagée aussi rapidement aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et à un moindre niveau dans tous les pays industrialisés.

Au cours des quinze dernières années, le nombre d'obèses outre-Atlantique a plus que doublé passant de 15 à 32 %, tandis que 66 % des Américains sont considérés comme étant en surpoids. Dans l'Hexagone, 12 % des Français étaient obèses en 2005 contre 6,5 % en 1980.

« L'effet du lien social que nous observons n'est pas dû seulement au fait que les amis adoptent le même mode de vie. Une personne devient obèse aussi parce qu'il y a un changement de norme sur ce qui est pour elle la taille appropriée. Les gens pensent alors qu'il n'y a pas de problème à être plus gros puisque ceux que vous aimez le sont aussi », explique Nicholas Christakis.

Effet d’entraînement positif

La bonne nouvelle de l’étude, c’est que les programmes de lutte contre l'obésité dans un groupe particulier (étudiants, lycéens) pourraient aussi toucher tous leurs proches par ricochet. Par ailleurs, les chercheurs ont également remarqué qu'une personne qui mange sainement et fait de l'exercice a de la même manière un effet d'entraînement sur son entourage.


Source : 20minutes.fr, édition du 26/07/2007.